Quels réseaux pour les femmes entrepreneurs ?

Posted on Posted in News
Dell Women's Entrepreneur Network event - NYCMonter son entreprise, quel formidable challenge. Mille choses à faire, autant de personnes à convaincre ou de financements à trouver. Mais qui peut vous conseiller et vous encourager mieux que quiconque lorsque vous êtes une femme entrepreneur ? Les réseaux féminins, bien sûr !

Etre accompagné par un réseau pour créer une entreprise, c’est mettre plus de chances de son côté. Le taux de pérennité de la société d’un entrepreneur accompagné, hommes et femmes confondus, est largement supérieur par rapport à ceux qui entreprennent seuls. Les réseaux d’accompagnement sont un vrai bonus : ils permettent de faciliter les recherches, d’élaborer un business plan, de rencontrer d’autres créateurs et d’élargir son cercle professionnel. Pour booster l’égo ou la trésorerie de leur société, les réseaux professionnels féminins peuvent ainsi apporter un précieux soutien.

Des réseaux d’accompagnement financiers

Deux réseaux se distinguent pour l’aide financière : en premier lieu,  Femme Business Angels (FBA), le 1er réseau féminin de « business angels » en Europe, le seul féminin en France. Créé en 2003, il réunit une centaine de femmes qui investissent personnellement dans des start-up et les accompagnent dans leur développement. Chaque membre s’engage à investir au minimum 20 000 euros sur deux ans. Ce réseau s’intéresse spécifiquement aux entreprises innovantes à fort potentiel dans tous les secteurs, en phase d’amorçage ou de développement, dirigées par des hommes ou des femmes et cherchant à lever entre 100 000 euros et 1 million d’euros. En 2013, FBA a notamment permis à Lily Liste, une liste de mariage 100 % web, de réaliser sa première augmentation de capital.

L’autre réseau financier, France Active, aide les personnes en difficulté à créer leur entreprise individuelle. Ce réseau, l’un des principaux acteurs du micro-crédit en France, est présent dans 133 points d’accueil en France et permet également de financer les entreprises solidaires qui créent ou consolident des emplois.

Des réseaux généralistes d’aide au développement

En plus grand nombre, on trouve des réseaux proposent un accompagnement tourné vers la formation, le coaching et l’aide au développement des entreprises. Parmi ces organismes :

  • Women Business Mentoring Initiative (WBMI) accompagne les femmes entrepreneurs qui ont au moins trois ans d’entrepreneuriat à leur actif. Grâce au mentoring, WBMI les aide à passer une étape dans le développement de leur société ;
  • Gitparis (Girls in Tech) mettre en valeur les femmes et les parcours dans la technologie afin d’encourager la mixité dans un milieu traditionnellement masculin.
  • BPW (Business and Professional Women), présente dans plus de cent pays, dispose d’un statut consultatif aux Nations Unies. BPW vise à faire la promotion des femmes dans le monde du travail et de l’égalité professionnelle pour un monde sans discrimination femmes-hommes.
  • Girlz in Web est une association française dont l’objectif principal est la promotion et la valorisation des femmes dans le numérique et les nouvelles technologies.
  • Action’elles soutient les créatrices d’entreprise avec, pour seule condition d’adhésion, d’avoir l’ambition de se verser un salaire et donc de viser la pérennité de son entreprise !
  • Diversitelles, réseau d’entrepreneures, vise à réunir des créatrices de structures à forte empreinte sociétale, issues d’horizons divers et potentielles victimes de discrimination ;
  • Les Femmes Chefs d’Entreprise (FCE), association créée en 1945, défend la place des femmes chefs d’entreprise dans le monde économique ;
  • L’association Fédération Pionnières anime et développe un réseau d’incubateurs et de pépinières Pionnières dédiés à l’accompagnement de créatrices d’entreprises innovantes à fort potentiel économique. Fédération Pionnières a déjà permis la naissance de 340 sociétés ;
  • Enovatrices réunit des femmes entrepreneurs dans l’e-commerce ;
  • Fédération Pionnières développe un réseau de pépinières dédiées aux créatrices d’entreprises innovantes ;
  • Force Femmes soutient les femmes de plus de 45 ans dans leur recherche d’emploi ou la création d’entreprise ;
  • Entrepreneure.fr, portail créé en 2002, promeut l’entrepreneuriat féminin en mettant en avant des « rôlesmodèles » (200 vidéos de dirigeantes de PME françaises) ;
  • Les Femmes de l’économie, émanation du groupe de communication ’Idecom, encourage les nouvelles générations de femmes à devenir leaders et décisionnaires via la remise annuelle de trophées ;.
  • WoMen’Up – La Fusée organise et participe à des événements sur ses sujets fétiches : entrepreneuriat, création de liens, Génération Y, mixité…
  • Femmes Entrepreneurs met en lumière des initiatives portées par des femmes entrepreneures via un contenu numérique et papier, des conférences, des workshops, des reportages et des portraits ;
  • L’association Génération Femmes d’Influence accompagne et représente les dirigeantes de petites entreprises pour appuyer la création et le développement d’entreprise par les femmes, favoriser le dialogue entre PME et grandes entreprises et, enfin, organiser des rencontres avec des personnalités «d’influence» ;
  • Racines – CLEFE, association loi 1901,  a été fondée en 1989 par un groupe de femmes souhaitant proposer, en parallèle aux circuits bancaires traditionnels, des Clubs locaux d’épargne pour les femmes qui entreprennent (CLEFE).
  • Deux formations de l’ESSEC : « Femmes et Talents », dispensée par des coachs et des sociologues, donne à des femmes en middle management quelques clés pour gagner en assurance. Le programme « Entreprendre Au Féminin – Essec » a été revisité pour 2014, en collaboration avec la TV des entrepreneurs, afin de dispenser les fondamentaux juridiques, marketing, comptables et stratégiques aux femmes cherchant à créer leur société et les aider à pérenniser leur projet.
  • Mampreneurs rassemble des mères de famille chefs d’entreprise.

Pour chaque profil de femme entrepreneur, il existe un réseau approprié. Alors pourquoi s’en passer ?

Pour aller plus loin :

Source: Parlons PME by BNP Paribas, https://www.parlonspme.fr/lentrepreneuriat-conjugue-au-feminin/26766-quels-reseaux-daccompagnement-pour-les-entrepreneures, 24 septembre 2014.