Interview de Betsy Parayil-Pezard, la fondatrice de Connection Leadership

Posted on Posted in Interviews
betsy
Crédit : Didier Gaillard Hohlweg

Betsy Parayil-Pezard est la fondatrice de Connection Leadership. Originaire des Etats-Unis,  elle est diplômée en littérature de Wheaton College (Chicago) et la Sorbonne Nouvelle et en cours de certification par le Centre International du Coach. En France depuis 14 ans, elle a menée toute sa carrière dans la formation initiale et continue, en tant qu’enseignante de l’enseignement supérieur et universitaire puis directrice de plusieurs centres de formation continue (Institut Dauphine d’Ostéopathie, Ecole Dentaire Française). Avec Connection Leadership, Betsy souhaite donner une dimension plus riche à sa passion pour le potentiel humain, une passion qui ne date pas d’hier, car quasiment toute sa vie a été consacrée à cet approfondissement du développement personnel et de principes optimistes.  C’est ce qu’elle nous explique dans cette interview qu’elle nous a accordée. C’est également l’occasion d’en savoir plus sur ces formations d’un nouveau genre qui débutent respectivement les 10 et 19 mars. Littéralement prises d’assaut, il reste cependant encore quelques places à pourvoir pour la seconde date.

Est-ce que vous pouvez-vous présenter ?

Je suis une américaine multiculturelle, installée à Paris depuis 14 ans. Plus précisément, je suis riche de 4 cultures : indienne, américaine, norvégienne et française. Mes parents sont nés en Inde. Arrivés aux Etats-Unis dans les années 60’s, ils ont su préserver un profond enracinement spirituel tout en construisant une « success story » à l’américaine. Ils m’ont élevée avec les influences de leaders de pensée américains comme Stephen Covey et Wayne Dyer qui sont encore aujourd’hui des références importantes dans le monde du développement personnel. J’ai grandi donc avec l’idée que nous sommes l’architecte de notre vie, et qu’il y avait un lien entre nos pensées, nos principes et notre vie extérieure. La culture américaine m’a offert un esprit optimiste inébranlable et une valorisation décomplexée de la réussite professionnelle.

En 1998, suite à mes études, j’ai vécu à Oslo en Norvège où j’ai travaillé dans un centre d’assistance sociale. Lors de mon premier job, j’ai préparé des repas pour des femmes prostituées, pour la plupart et héroïnomanes, qui venaient se reposer dans la journée. Cette expérience de découverte de la réalité de personnes invisibles à la société, a mis à l’épreuve mon optimisme et mes croyances et a fait naître en moi une conscience sociale. C’était formateur pour moi de comprendre que nous pouvons entrevoir le potentiel des individus même dans un tableau de désespoir.

En 2001, j’ai déménagé en France, au début pour apprendre la langue et la culture française. J’ai mené toute ma carrière en France dans le monde de l’enseignement, au début en tant que vacataire des universités et plusieurs instituts d’études supérieures privés, puis en tant que directeur de centre de formation. Mes expériences de management sont divers – j’ai entrepris la création et le développement d’une nouvelle école pour un groupe d’écoles privées, puis j’ai géré un projet de restructuration et de cession pour un autre groupe, toujours dans l’enseignement. La France, c’était une sorte d’Amérique symbolique pour moi, un terrain de jeu neuf où je n’avais aucun réseau, un pays de réputation difficile pour les étrangers. Je suis arrivée sans parler un mot de français, dans un marché de travail qui ne facilitent pas les reconversions professionnelles, et à la fin j’ai accédé à des postes de direction dans des milieux 100% Français.

La curiosité et le besoin de comprendre composent le fil conducteur de mon parcours. Quand je relis mes carnets de voyage, je m’aperçois que je cherchais à comprendre la vie et l’être-humain. Je me suis remise sans cesse en question et j’ai avancé dans ma vie grâce à une réflexion personnelle. En tant que directeur, j’étais passionnée par l’aspect humain de mon travail. J’ai eu l’occasion d’embaucher une centaine d’individus et j’ai souvent parié sur des mélanges de profils atypiques qui faisaient grandir l’entreprise et qui l’enrichissait. Je me réjouissais de voir ces personnes dépasser nos attentes et surprendre par leur niveau d’accomplissement, une fois donnée l’occasion d’utiliser leurs talents. En 2014, j’ai fondé Connection Leadership, un organisme de formation et coaching au service des professionnels qui cherchent à allier performance et bien-être. Connection Leadership est donc le résultat d’une synthèse entre mon parcours professionnel de directrice/manager dans le monde de la formation et ma propre démarche de développement personnel.

Qu’est-ce que représente pour vous l’entrepreneuriat au féminin ?

L’entrepreneuriat offre encore une voie de liberté à la femme pour atteindre son potentiel. C’est une formidable opportunité pour apprendre à se connaître et pour grandir. Cela correspond aux femmes qui veulent faire un bond vers l’avant dans leur développement personnel. 

Pour réussir l’aventure entrepreneuriale, je pense qu’il faut connaître son champ d’expertise à maîtriser parfaitement, et savoir s’entourer de personnes compétentes pour apprendre le reste. Dans mon cas, même en solo, j’ai une équipe de personnes qui me soutiennent pour le visuel, le marketing, le développement web. Je me fais également coacher pour aller plus rapidement vers mes objectifs d’affaires et je suis supervisée par un enseignant très expérimenté pour mon travail d’enseignement de mindfulness. Je cultive l’esprit de débutant, qui me permet de rester en apprentissage à tout moment, et à un certain niveau, je me sens élève de tout et de tous.

En tant qu’Américaine, quelle est selon vous la grosse différence avec la France, en terme d’entrepreneuriat ? 

Pour moi, la grosse différence culturelle, c’est le droit à l’erreur. Aux Etats-Unis, nous considérons que l’erreur et l’échec font partie intégrante de la créativité et de la trajectoire de la réussite. Aussi pour le marché du coaching et de développement personnel, les Américains investissent beaucoup plus pour leur propre développement personnel. Si une formation ou un coach les intéressent, ils n’ont aucune envie d’attendre, ils sont très proactifs.

En France, la formation continue est essentiellement organisée autour des subventions et de conventions, ce qui entraîne une certaine lourdeur administrative et une uniformisation de l’offre. La démarche de formation est dans ces conditions trop souvent laissée à l’initiative des entreprises ou des organismes publiques au lieu de s’inscrire dans une démarche personnelle des professionnels eux-mêmes. L’approche est donc très différente à ce niveau et les résultats peuvent l’être aussi. Néanmoins, je constate que certains français veulent prendre leur destin en main pour aller vers une vie plus riche et pleine de sens, sans attendre qu’un organisme ou une entreprise leur donne ce droit. Beaucoup de mes clients font partie de cette catégorie : en choisissant de financer leur propre transformation ou évolution, ils sont dès lors plus motivés et les résultats sont plus rapides.

Est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur Connection Leadership ? 

Connection Leadership, société de coaching et de formation spécialisée dans le développement de l’intelligence émotionnelle, fournit à tous professionnels soumis à une pression décisionnelle et relationnelle, des techniques efficaces de mindfulness permettant d’allier leadership, clairvoyance et bien-être durable.

Le niveau de stress des Français est en progression. De plus les études montrent une relation assez paradoxale au travail en France. Le travail prend une place très importante, et génère beaucoup de stress, mais plus que dans d’autres pays, les Français ne s’imaginent pas vivre sans travailler. Certains le vivent comme un véritable devoir. En même temps, les français souhaitent profiter des loisirs, avoir une vie amoureuse, faire des enfants, et voyager. Connection Leadership adresse ce paradoxe, ce besoin simultané de performance et de bien-être.

J’ai adapté les méthodes classiques de coaching qui vise la performance professionnelle pour intégrer des techniques de mindfulness. Le mindfulness regroupe une famille de techniques de méditation, d’écoute et d’interaction avec son environnement et avec les autres. Il affine l’intelligence émotionnelle de l’individu, réduit son niveau de stress, et lui donne des ressources supplémentaires pour gérer les difficultés de la vie. Cela permet également de préserver et cultiver encore un niveau de créativité et de performance. Face aux exigences de notre vie actuelle, même de très bons leaders, manager et professionnels sont en proie du burnout. Connection Leadership les accompagne pour accéder à leurs ressources internes.

Pourquoi avez-vous décidé de lancer la formation “Paix et Puissance au travail” ? 

J’ai décidé de créer la formation « Paix et Puissance au Travail » par envie de transmettre les bases de bien-être et de créativité que j’ai utilisé dans mes postes de management. Aussi, cela me dérangeait qu’il faille aller dans des salles de yoga pour apprendre à apporter le mindfulness dans sa vie. J’avais en tête que les gens puissent venir directement depuis le bureau et qu’on leur donne les clés de méthodes applicables facilement au quotidien, c’est-à-dire s’intégrant facilement dans leurs lieux de vie et à leur rythme de vie.

Paix et Puissance au Travail est une formation qui durent quatre semaines, avec des sessions une fois par semaine, le soir, d’une durée de deux heures à chaque fois. Je voulais créer un format qui permettait d’affronter les obstacles à l’intégration de ces principes dans la vraie vie, et une partage d’expérience qui faisait vivre le contenu, différent de la lecture ou du’un coaching en one-to-one.

Concrètement, qu’est-ce qu’une formation de ce type pourra apporter à un entrepreneur ou à un particulier ? 

J’ai créé la formation avec une compréhension fine de ce qui peut vivre un entrepreneur ou un manager. Avec la création de Connection Leadership, mon mari et moi avons aujourd’hui 4 entreprises. Notre espace mental est constamment consacré aux besoins de nos clients, à notre stratégie de développement, à la logistique, à la comptabilité, etc. Il est facile d’être submergée par la charge de travail. Quand vous arrivez à la maison, votre stress ne vous quitte pas systématiquement. Vous vous réveillez la nuit en pensant à un client qui n’a pas reçu sa commande, ou à la négociation des prix qui est en cours avec un fournisseur. En plus de cette pression constante, vous devez prendre de très bonnes décisions pour la gestion des entreprises et pour votre avenir. On peut rajouter parfois un sentiment de solitude.

Si je devais décrire l’apport de cette formation uniquement en m’appuyant sur le feedback des participants, je dirais que Paix et Puissance au Travail permet de réduire son anxiété et son stress, prendre de meilleures décisions, travailler mieux en se respectant, augmenter ses capacités de leadership, relâcher les émotions difficiles qui empêchent de bien fonctionner, réussir sa communication avec un co-équipier difficile, améliorer la relation client et ses compétences commerciales. Certains m’ont décrit la façon que les techniques ont amélioré leur relation avec des membres de famille.  Paix et Puissance au Travail vous fait découvrir une autre dimension de vous, qui est beaucoup plus résiliente et puissante.

Cette formation s’inscrit t-elle dans la lignée des SenseMorning (des matinées avec de la méditation, des témoignages inspirants et de la bonne humeur ? 

Oui, cela s’inscrit dans la même philosophie avec une méthode allant plus en profondeur. Il y a plusieurs initiatives existantes pour aider les Français à intégrer la méditation et le mindfulness. La France a ses chevaliers blancs de la méditation, comme Christophe André, Fabrice Midal, Sébastien Henry. Pour moi, ces personnes osent inviter les Français à se libérer d’une fausse image de soi, une vision pessimiste, limitée, et en crise. Je me joins à eux et à plein d’autres enseignants pour militer pour la paix intérieure des Français.

Personnellement, mon objectif, c’est le rendre le plus simple et le plus pratique possible, et de rendre mon travail accessible aux professionnels et surtout aux managers et aux dirigeants.

Qu’est-ce qui vous a le plus inspirée pour préparer la formation ? 

Je suis motivée par l’idée que ma formation puisse contribuer à améliorer la qualité de vie des gens, et que cela puisse inspirer les leaders d’aujourd’hui et demain. C’est pour cela que j’ai créé Connection Leadership.

Quels sont les futurs projets pour Connection Leadership ? 

Les inscriptions sont actuellement ouvertes pour la formation Paix & Puissance au Travail. Plusieurs cycles de formation de 4 séances commencent en mars et en mai 2015 : le 10 mars à Compiègne, le 19 mars à Paris 11e, puis le le 5 mai à Paris 11e.

Connection Leadership est également partenaire de plusieurs projets actuellement : un projet de recherche de facteurs clés de réussite dans le secteur de la banque et une autre initiative avec des médecins hospitaliers pour transformer le système de santé. Puis le développement d’un concept de dégustation en pleine conscience avec des chefs étoilés !

Paix et Puissance au Travail est une formation au thème de l’intelligence émotionnelle. Cette formation s’adresse à ces deux catégories de personnes – ceux qui veulent faire un bond vers l’avant en performance, et ceux qui souffrent d’un mental trop chargé et l’énergie en baisse. En quatre séances, vous aurez une boîte à outils pratique et utilisable de suite pour alléger votre mental et améliorer ses capacités d’analyse et de créativité. Il ne s’agît pas de la magie, mais de 30 années de recherches en neurosciences, et vous verrez les explications physiologiques pour comprendre ce qui se passe dans votre corps quand vous êtes sous stress, et au contraire, quand vous êtes dans un état de travail optimal. Vous aurez surtout des techniques efficaces pour aller vers cet état optimal.

Formation le soir, une fois par semaine pendant quatre semaines

Les horaires : 19h30 à 21h30

Les dates : les jeudi 19 & 26 mars, 9 & 16 avril

Lieu : Paris