5 conseils pour entreprendre au féminin

Posted on Posted in Experts

32 % des entreprises sont créées par des Image2 BAPfemmes*. Bien qu’honorable, ce taux est insuffisant au regard du potentiel qu’elles représentent dans la création de richesses et d’emplois en France.

Comment faire progresser l’entrepreneuriat féminin aujourd’hui ? Comment bousculer les mentalités et encourager les femmes à exprimer leurs talents ? Comment permettre aux nouvelles entrepreneures de développer leur activité ?

The Next Women vous donne 5 conseils pour vous lancer au mieux dans l’entrepreneuriat. Nous nous sommes basés sur les conseils des femmes entrepreneures interviewées et les conseils de RH solutions, cabinet spécialisé en recrutement.

  1. Osez entreprendre !

Ce conseil peut paraître vraiment tout simple et pourtant c’est bien là le premier frein auquel se heurtent les femmes lorsqu’elles s’imaginent développer une activité ou créer leur entreprise.
Culturellement, les femmes osent moins, prennent le temps d’envisager tous les risques et se découragent finalement avant d’avoir commencé. Elles ont souvent besoin d’un encouragement.
Alors, oui, croyez en votre projet, ayez envie et ne craignez pas les échecs, ils sont source d’apprentissages.

  1. Faites un business plan et une étude de marché

Etes-vous prêtes pour vous lancer ? Tant mieux ! Mais attention, entreprendre, ce n’est pas non plus se lancer tête baissée dans l’action. Si un business plan et une étude de marché s’avèrent indispensables, il est conseillé de profiter de cette phase de recherche pour aller au-devant de ses futurs clients.

  1. Obtenez le soutien familial et de vos proches avant de vous lancer

Entreprendre est souvent synonyme d’augmentation du temps de travail et stress. Acceptez de ne pas toujours tout prendre en charge. Développez votre réseau personnel et appuyez-vous sur les personnes sur lesquelles vous pouvez compter, votre famille et vos amis, vos proches. En contrepartie, même si vous travaillez davantage, votre emploi du temps est plus élastique, sachez tirer partie de cette souplesse pour moduler vos horaires.

  1. Soyez bien accompagnée pour réussir

Les porteurs de projet accompagnés réussissent mieux, c’est vrai en général mais cela s’avère encore plus pour les femmes. Après le soutien familial, vous aurez besoin d’appuis plus techniques.
Méfiez-vous des organismes où les conseillers n’ont jamais monté d’entreprises et entourez-vous de gens d’expérience, de créateurs d’entreprises ou de personnes les côtoyant :  avocats, experts-comptables, assureurs, couveuses d’entreprises ou sociétés de portage salarial, etc.
Ces gens vous épauleront au quotidien, au fil de vos démarches avant et pendant toute la durée de votre entreprise, lorsque vous vous heurterez à un problème à résoudre et que vous serez, peut-être, tentée de tout laisser tomber si vous vous sentez isolée.

  1. Networkez !

Comment s’entourer ? Si les femmes ont tendance à préférer les réseaux sociaux virtuels, ceux-ci ne sont pas suffisants.  Il est nécessaire de réseauter “physiquement”. Les hommes ont l’habitude de ce genre de retrouvailles et rencontres depuis longtemps et les femmes osent peu s’y intégrer.
Si vous avez peu de temps à y consacrer, préférez un réseau mixte, aux profils variés, à un réseau exclusivement féminin ou de personnes de votre domaine d’activité.
C’est en effet dans les endroits ouverts à différents domaines d’activité que vous trouverez vos meilleures opportunités professionnelles.

Source :
*La création d’entreprise au féminin : quelles spécificités,  l’Agence pour la création d’entreprises (APCE), le 19 novembre 2014, lien : http://www.apce.com/cid150469/la-creation-d-entreprises-au-feminin-quelles-specificites.html?pid=337
**5 conseils pour entreprendre au féminin, RH-Solutions, Annabel Saint-Paul, 2013, lien : http://www.rh-solutions.com/news,5-conseils-pour-entreprendre-au-feminin,222,27,2.html